Accueil




dans Livresse

Archives



Hit-Parade







Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
info@livresse.com

Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 

La saison des prix - Automne 2002
Gouverneur général


Mise à jour : 12 novembre 2002

Monique LaRue a reçu le prix littéraire 2002 du Gouverneur général dans la catégorie roman et nouvelle.
Fiction et poésie
Monique LaRue et Robert Dickson reçoivent les prix du GG

L'auteure montréalaise Monique LaRue a reçu le Prix littéraire du gouverneur général 2002 dans la catégorie romans et nouvelles, en français, pour son livre La gloire de Cassiodore, publié aux Éditions Boréal.

Ce roman, qui aborde le Québec du début du siècle, «feint de nous parler de l’univers des collèges québécois pour mieux nous entraîner au coeur d’une réflexion nécessaire sur les grandes et petites dérives de nos choix et de nos principes».

Côté anglophone, le prix a été accordé à Gloria Sawai, d'Edmonton, pour A Song for Nettie Johnson, une histoire «où l’amour et la lumière rachètent les erreurs humaines».

Robert Dickson

Dans le catégorie poésie, le prix a été décerné au poète franco-ontarien Robert Dickson, de Sudbury, pour «Humains paysages en temps de paix relative», publié aux Éditions Prise de parole.

Roy Miki, de Vancouver, a reçu le même prix chez les anglophones pour Surrender, publié par Mercury Press.

Les autres lauréats francophones des prix littéraires du Gouverneur général sont Judith Lavoie pour son essai «Mark Twain et la parole noire», Hélène Vachon (L'Oiseau de passage) et Luc Melanson (Illustration du livre Le grand voyage de Monsieur) en littérature jeunesse, Paule Pierre Noyart pour son travail de traduction de l'Histoire universelle de la chasteté et du célibat, et Daniel Danis (théâtre) pour Le Langue-à-Langue des chiens de roche.


Historique

L'historique de ces prix remonte à 1937, année au cours de laquelle ils furent décernés pour la première fois. Ils sont devenus depuis ce temps les prix littéraires canadiens les plus prestigieux.

À partir de 1959, le Conseil des Arts du Canada a assumé le parrainage des prix et les a étendus aux ouvrages de langue française.

Depuis 1981, huit prix distincts sont décernés aux meilleurs romans et nouvelles, études et essais, recueils de poésie et oeuvres dramatiques : quatre à des ouvrages de langue française et quatre à de ouvrages de langue anglaise.

En 1987, les Prix de littérature de jeunesse (texte et illustrations) et les Prix de traduction du Conseil des Arts sont venus se joindre aux Prix littéraires du Gouverneur général.









Commentaires et suggestions