Accueil




dans Livresse

Archives



Hit-Parade







Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
info@livresse.com

Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 

Le temps des prix - Automne 2000
Fémina

Goncourt   -   Renaudot   -   Médicis   -   Femina   -   Premier roman
Nobel   -   Décembre   -   Académie   -   Interallié   -   Gouverneur général

Mise à jour : 06 novembre

Camille Laurens, oubliée par les Goncourt et Renaudot, a été l'élue du Fémina pour son livre «Dans ces bras-là»
Recension
Fémina tombe «dans ces bras-là»

Écartée pour le Goncourt et le Renaudot, Camille Laurens, en lice pour «Dans ces bras-là» (POL), aura finalement vu son travail couronné par le Fémina, qui a annoncé aujourd'hui ses choix. Les autres élus sont Robert Badinter (L'Abolition, Fayard), dans la catégorie essai, et Jamaica Kincaid (Mon frère, L'Olivier), roman étranger.

Alors qu'il avait fallu plusieurs tours pour choisir les élus du Goncourt et du Renaudot, c'est dès le premier tour, par sept voix contre une, que Laurens a été élue.

«Dans ces bras-là», un titre emprunté d'une chanson de Guy Béart, raconte l'histoire d'une femme qui aime les hommes. Tous les hommes. Alors elle décide de coucher les hommes de sa vie sur papier et de leur dédier son livre. Une histoire qui se déroule aussi chez son psychanalyste, où elle se raconte. Tout. Un roman marqué aussi par l'amiguïté d'une narratrice qui s'appelle Camille et qui alterne du «je» au «elle». Autobiographie, n'hésitent pas à dire certains.

«L'abolition» de Badinter présente la période qui a mené à l'abolition de la peine de mort. Un choix presqu'unanime, à neuf voix contre trois pour «Le Portail» de François Bizot, une oeuvre qui avait pourtant marqué la rentrée littéraire et pour laquelle les grands médias avaient ouvert leurs pages sans retenue. Écarté aussi le «Sartre» de Bernard-Henri Lévy, qui avait soulevé débats et remous dans l'actualité littéraire.

Le Fémina étranger, «Mon Frère», s'inspire de la lutte contre le sida, celle du frère de l'auteure, Jamaica Kincaid, une américaine d'origine antiguaise (de son vrai nom Potter Richardson)

Le Fémina avait réduit sa liste de sélections à seulement cinq romans français, il y a une dizaine de jours, six étrangers et six essais. Des beaux noms toujours en lice, il y en avait plusieurs : Ferney, Laurens, Kourouma, Isegawa, Bizot ou Lévy.

Voici les sélections finales annoncées fin octobre.

Romans français
Alice Ferney - La conversation amoureuse (Actes sud)
Ahmadou Kourouma - Allah n'est pas obligé (Le Seuil)
Camille Laurens - Dans ces bras-là (POL)
Laurent Mauvignier - Apprendre à finir (Minuit)
Jean-Jacques Schuhl - Ingrid Caven (Gallimard)

Romans étrangers
Kathleen Hill - Eaux tranquilles (Phébus)
Moses Isegawa - Chroniques abyssiennes (Albin Michel)
Jamaica Kincaid - Mon frère (L'Olivier)
Lee Sung-U - L'envers de la vie (Zulma)
Vikram Seth - Quatuor (Grasset)
Elsa Osorio - Luz ou le temps sauvage (Métailié)

Essais
Robert Badinter - L'abolition (Fayard)
François Bizot - Le portail (La Table Ronde)
Annie Cohen-Solal - Un jour, ils auront des peintres (Gallimard)
Jean Hatzfeld - Dans le nu de la vie (Le Seuil)
Gilles Kepel - Jihad (Gallimard)
Bernard-Henri Lévy - Sartre (Grasset)

L'an dernier, le prix du roman français avait été décerné à Maryline Desbiolles pour Anchise, chez Seuil.

Des titres, six en tout, qui était de la première sélection, n'y était plus, dont le «99 francs» de Frédéric Beigbeder, un des grands best-sellers de la rentrée littéraire en cet automne 2000. Cinq autres noms ont par ailleurs été retranchés dans la dernière sélection.

Côté romans étrangers, un nom qui vend, Moses Isegawa et ses Chroniques abyssiennes, est resté en lice, mais ce ne fut pas le cas pour Michael Ondaatje, le romancier canadien rendu célèbre par Le Patient anglais; il avait été mis en nomination pour son dernier roman, Le fantôme d'Anil publié chez L'Olivier, en Europe, et Boréal, au Canada. Ce titre lui vaut aussi d'être en lice pour le prix du Gouverneur général.

Un gros nom aussi en lice pour les essais: Bernard-Henri Lévy et son Sartre, chez Grasset. Mais aussi François Bizot pour son Portail.

Sélection précédente

Romans français
Eliette Abécassis : La répudiée (Albin Michel)
Antoine Audouard : Adieu, mon unique (Gallimard)
Anouar Benmalek : L'enfant du peuple ancien (Pauvert)
Pierre Charras : Comédien (Mercure de France)
Hélène Cixous : Le jour où je n'étais pas là (Galilée)
Alice Ferney : La conversation amoureuse (Actes sud)
Ahmadou Kourouma : Allah n'est pas obligé (Le Seuil)
Camille Laurens : Dans ces bras-là (POL)
Laurent Mauvignier : Apprendre à finir (Minuit)
Jean-Jacques Schuhl : Ingrid Caven (Gallimard)
Richard Morgiève : Ma vie folle (Pauvert).

Romans étrangers

Kathleen Hill : Eaux tranquilles (Phébus)
Moses Isegawa : Chroniques abyssiennes (Albin Michel)
Jamaica Kincaid : Mon frère (L'Olivier)
Lee Sung-U : L'envers de la vie (Zulma)
Joyce Carol Oates : Blonde (Stock)
Michael Ondaatje : Le fantôme d'Anil (L'Olivier)
Manuel Rivas : Le crayon du charpentier (Gallimard)
Vikram Seth : Quatuor (Grasset)
H.M Van den Brink : Sur l'eau (Gallimard)
Elsa Osorio : Luz ou le temps sauvage (Métailié).

Essais

Robert Badinter : L'abolition (Fayard)
François Bizot : Le portail (La Table Ronde)
Jean Borie : Archéologie de la modernité (Grasset)
Annie Cohen-Solal : Un jour, ils auront des peintres (Gallimard)
Fanny Cosandey : La reine de France (Gallimard)
Annie François : Bouquiner (Le Seuil)
Gilles Kepel : Jihad (Gallimard)
Bernard-Henri Lévy : Sartre (Grasset)
Anne Nivat : Chienne de guerre (Fayard)

Première sélection du prix Femina

Romans français

Eliette Abécassis : La répudiée (Albin Michel)
Antoine Audouard : Adieu, mon unique (Gallimard)
Frédéric Beigbeder : 99 francs (Grasset)
Anouar Benmalek : L'enfant du peuple ancien (Pauvert)
Pierre Charras : Comédien (Mercure de France)
Hélène Cixous : Le jour où je n'étais pas là (Galilée)
Laurent de Graeve : Le mauvais genre (Le Rocher)
Alice Ferney : La conversation amoureuse (Actes sud)
Ahmadou Kourouma : Allah n'est pas obligé (Le Seuil)
Pascale Kramer : Les vivants (Calmann-Lévy)
Camille Laurens : Dans ces bras-là (POL)
Laurent Mauvignier : Apprendre à finir (Minuit)
Hubert Mingarelli : La dernière neige (Le Seuil)
François Salvaing : Parti (Stock)
Jean-Jacques Schuhl : Ingrid Caven (Gallimard)
Frédéric Vitoux : L'ami de mon père (Le Seuil)

Romans étrangers

Kathleen Hill : Eaux tranquilles (Phébus)
Moses Isegawa : Chroniques abyssiennes (Albin Michel)
Jamaica Kincaid : Mon frère (L'Olivier)
Lee Sung-U : L'envers de la vie (Zulma)
Joyce Carol Oates : Blonde (Stock)
Michael Ondaatje : Le fantôme d'Anil (L'Olivier)
Juan Manuel de Prada : La tempête (Le Seuil)
Manuel Rivas : Le crayon du charpentier (Gallimard)
Peter Schneider : Chute libre à Berlin (Grasset)
Vikram Seth : Quatuor (Grasset)
H.M Van den Brink : Sur l'eau (Gallimard)








Commentaires et suggestions