Accueil




dans Livresse

Hit-Parade







Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
webmestre@livresse.com

Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 


La suite du roman Les Misérables, de Victor Hugo, sera tirée à 65,000 exemplaires et bénéficiera d'un budget marketing de 1,5 millions FF. L'auteur François Cérésa a reçu une avance de 300,000 FF pour ce livre ainsi qu'un deuxième prévu plus tard à l'automne.

Pour commander ce livre

France/Europe
Cliquez ici

Québec/Canada
Cliquez ici

Bibliothèque Livresse
Les Misérables
(Texte intégral)
Notre-Dame-de-Paris
(Texte intégral)
Hugo sur le web
Biographie de Victor Hugo
Notes bio-bibliographiques
La maison de Victor Hugo
Poésie française: les oeuvres de Victor Hugo
Victor Hugo, le poète
Les châtiments de Victor Hugo
Site officiel de Guernesey
Listes des manifestations du bicentenaire de 2002
Société des amis de Victor Hugo
Portail Victor Hugo
À lire
Notes biographiques : il voulait être Chateaubriand. Il fut plus
L'an 2002, une année de multiples célébrations
Pas d'interdiction pour la suite des misérables
La suite des Misérables sème la controverse
La suite des Misérables
sème la controverse

La publication, le 3 mai (début juin au Québec), d'une suite au chef-d'oeuvre de Victor Hugo, Les Misérables, sème la controverse en France. Le livre «Cosette ou Le Temps des illusions», a été commandé par Plon à François Cérésa, écrivain et journaliste au Nouvel Observateur.

Ce premier livre, qui sera suivi d'un deuxième, en septembre, sous le titre «Marius ou Le Fugitif», n'est toutefois pas la première suite des Misérables. Le patron chez Plon, Olivier Orban, a précisé que Harper & Collins, aux États-Unis ainsi que Lattès en France ont déjà publié des suites par le passé sans que cela soulève de controverse.

Ce n'est pas non plus la première fois qu'une suite à un best-seller est écrite. Il y en aurait eu une quarantaine uniquement pour Les Trois Mousquetaires. Une suite au célèbre roman de Margaret Mitchell, Autant en emporte le vent, s'est révélée un succès de librairie dont la version française s'est vendue à un million d'exemplaires en France.

Des écrivains renommés, ainsi que des descendants de Hugo et l'association Les Amis de Victor Hugo ont alimenté le tollé actuel. Descendants et amis ont demandé l'appui de la Société des gens de lettres pour intervenir au dossier afin de faire interdire «par voie de justice si nécessaire la parution de ce livre.»

L'arrière-arrière-petit-fils Pierre Hugo soutient, dans un texte de Alain Salles publié dans Le Monde, qu'il s'agit «d'une intervention dans l'oeuvre même de Hugo et d'une contrefaçon» et il entend demander dommages et intérêts à l'éditeur.

Le livre de 500 pages ramène différents personnages, dont Cosette, Marius, Thénardier et Javert. Il y serait entre autres question d'une rhéabilitation de Javert et d'une accentuation du caractère de Thénardier, «c'est-à-dire une vermine achevée», selon des informations diffusées par AFP et Le Figaro.

Si des écrivains comme Pierre Assouline, Max Gallo ou Rambaud dénoncent ou accueillent froidement cette initiative de Plon, Le Figaro par contre, sous la plume de Sébastien Le Fol et Anthony Palou, accueille plutôt bien la suite des Misérables.







La boutique
Victor Hugo
Cliquez ici


Commentaires et suggestions