Accueil

Recherche dans les pages de Livresse
dans Livresse



Hit-Parade






Pour nous écrire



Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 


Georges Simenon

Georges Simenon


Bibliothèque Livresse
Tout Simenon
Tomes 1 à 27
Sur le web
Tout Simenon
Bibliographie des 25 premiers tomes de Tout Simenon
Le Centre d'études Georges Simenon
Découvrez Georges Simenon
Wallonie 2003 Année Simenon
À lire
Le père de l'inspecteur Maigret : bientôt le centenaire de la naissance de Simenon
Le père de l'inspecteur Maigret
Bientôt le centenaire de la naissance de Simenon

LIVRESSE.com (Lundi 3 février 2003) — Dans quelques jours, on célébrera le centenaire de la naissance de l'écrivain Georges Simenon, le père du célèbre personnage qu'est devenu l'inspecteur Maigret. Au cours de sa carrière qui s'étend sur un demi siècle. il aura écrit quelque deux cents roman, dont quatre-vingts Maigret, ainsi que plus de cent cinquante nouvelles et vingt-cinq textes autobiographiques.

Georges Simenon est né officiellement à Liège, le jeudi 12 février 1903, selon la déclaration officielle de son père, Désiré Simenon. Mais, en réalité, il serait plutôt né une dizaine de minutes après le coup de minuit, le vendredi 13 février 1903. Sa mère, Henriette Brüll, a imploré son mari de faire une fausse déclaration. Parce qu'un vendredi 13, c'était signe de malheur.

C'est une heureuse nouvelle mais, lorsque naîtra un deuxième enfant, Christian, il y aura scission dans le couple. La mère préférera son cadet, plus docile, à son aîné, plus indépendant et peu obéissant.

«Nous ne nous sommes jamais aimés de ton vivant, tu le sais bien. Tous les deux, nous avons fait semblant… », ( Lettre à ma mère , Chap. I ), devait écrire Simenon, en 1974, trois ans et demi après la mort de sa mère.

Outre le climat familial entaché par cette préférence marquée de la mère, le jeune Simenon devra aussi apprendre à vivre avec des étrangers sous son toit. Mme Simenon, hantée par le manque d'argent, transforme la maison familiale en refuge pour pensionnaires.


Il quitte l'école à quinze ans

À l'école, Georges Simenon se découvrira une passion pour la littérature et des auteurs tels Alexandre Dumas, Balzac, Stendhal ou Dickens. Pourtant, il quittera très jeune, à 15 ans seulement, les bancs de l'école. Il n'aime pas vraiment la discipline scolaire.

Dès l'année suivante, on le retrouve, malgré son jeune âge, reporter stagiaire à la Gazette de Liège. Il y travaillera près de quatre ans et y recueillera la matière de quelques-uns de ses futurs romans.

En 1922, il décide de prendre le chemin de Paris où il sera d'abord secrétaire de l'écrivain Binet-Valmer. L'année suivante, le 24 mars, il épousera Régine Renchon.


D'abord des contes pour les hebdomadaires

Simenon commencera sa carrière littéraire en écrivant des contes pour les hebdomadaires de la capitale. Puis il écrira des petites nouvelles qui seront des succès et proposera ses contes aux quotidiens et aux maisons d'édition.

De 1924 à 1931, il écrira près de deux cents romans sous dix-sept pseudonymes. Et les Maigret ne sont pas encore nés.

Écrivain à la littérature populaire, Simenon s'enrichira rapidement... et dépensera aussi rapidement. Il reçoit beaucoup et sort beaucoup.


La rencontre avec Joséphine Baker

En 1925, un soir d'octobre, il fera la connaissance d'une jeune américaine mulâtresse de 20 ans, Joséphine Baker, qui danse dans la Revue nègre, au théâtre des Champs-Élysées. C'est le coup de foudre et une liaison que Simenon entretiendra jusqu'en 1927.

Simenon veut aller au-delà du roman populaire. Ce qui le mènera à la publication du premier Maigret, le 20 février 1931. Le succès est immédiat. Même le cinéma s'empare de ses premiers Maigret. Pourtant, il cessera d'écrire des Maigret, en 1934 et tournera le dos à son éditeur, Arthème Fayard, pour rejoindre Gaston Gallimard. C'est chez son nouvel éditeur qu'il rencontrera André Gide avec qui il établira un fructueux dialogue.

En 1939, le 19 avril, Simenon devient père. C'est un fils. Il s'appelle Marc.


Simenon quitte la France poour l'Amérique

En 1945, Simenon change d'éditeur et signe une entente avec les Presses de la Cité. Il décide aussi de quitter la France et de prendre le chemin de l'Amérique. Il installe sa famille au Québec. A la recherche d'une secrétaire bilingue, il fera la rencontre, à New-York, d'une jeune canadienne-française de 25 ans, Denyse Ouimet, qui deviendra aussitôt sa maîtresse.

Plus tard, il déménagera au Nouveau-Brunswick, puis voyagera aux États-Unis et s'installera en Arizona, où naîtra son deuxième fils, John, le 29 septembre 1949 à Tucson. Entre-temps, il avait obtenu le divorce et s'était remarié avec sa maîtresse. Durant cette période, il écrira plusieurs romans d'inspiration américaine et fera renaître l'inspecteur Maigret.

Simenon quittera ensuite l'Arizona pour le Connecticut et s'installera à Lakeville.


Le retour triomphal en Europe

L'année 1952 verra le retour triomphal de Simenon à Paris, puis ensuite à Liège, sa ville natale. Il deviendra membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.

Le 23 février 1953 naîtra un troisième enfant, Marie-Jo. Cette naissance sera suivie, deux ans plus tard, du retour définitif de l'écrivain en Europe. Il passera deux ans en France puis prendra le chemin de la Suisse, où naîtra un quatrième enfant, Pierre, le 26 mai 1959.

En 1964, son épouse, Denyse, qui souffre de troubles psychiatrique, quitte la maison pour des séjours en clinique et dans des lieux de villégiature. C'est à ce moment qu'une autre femme entre dans sa vie, Teresa.


Le dernier Maigret

Simenon écrira son dernier roman en 1972. Il s'agit de Maigret et Monsieur Charles. Mais il continuera de publier des pensées et des réflexions dictées au magnétophone. Ainsi seront publiées le «Dictées», à raison de trois volumes par années, entre 1975 et 1981.

C'est au milieu de cette période que l'écrivain apprendra la terrible nouvelle du suicide de sa fille, en 1978. A la suite de ce drame, il reprend la plume pour écrire ses Mémoires intimes, qui seront publiées en 1981. Ce sera sa dernière oeuvre.

À partir de 1987, la santé de Simenon se dégradera rapidement. La mort viendra le chercher le 4 septembre 1989.








Qui est Oussama ben Laden ?




Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici