Accueil

Recherche dans les pages de Livresse
dans Livresse

AltaVista
 Chercher:
 
 

Web français
Tout le Web

Hit-Parade







Courrier
Éditeur:
editeur@livresse.com
Webmestre:
webmestre@livresse.com

Guide-FAQ     Répertoire de sites     La Bibliothèque Livresse
 


Robert Ludlum

Robert Ludlum est décédé le 12 mars des suites d'une attaque cardiaque.
Grand maître du thriller d'espionnage
Robert Ludlum a écrit le dernier chapitre de sa vie

LIVRESSE ( 13 mars 2001) – Le grand maître américain du thriller d’espionnage, Robert Ludlum, est décédé hier, à l’âge de 74 ans, des suites d’une attaque cardiaque massive. Il avait subi récemment une intervention chirurgicale au coeur et était en convalescence.

Ludlum avait 40 ans quand il a décidé de se mettre au roman d’espionnage, après une carrière d’une vingtaine d’années dans le théâtre.

Ses livres ont tous été des best-sellers, notamment la trilogie Jason Bourne qui avait débuté avec les super sellers La mémoire dans la peau et La vengeance dans la peau. Au cours de sa prolifique carrière d’écrivain, il a vendu quelque 110 millions d’exemplaires de ses romans.

La mort de Robert Ludlum survient quelques semaines seulement après le lancement de son dernier roman en français, L’Opération Hadès, un thriller qu’il a écrit en collaboration avec Gayle Lynds.

Le roi de l’espionnage avait plusieurs livres en préparation, au moment de sa mort, et trois devaient sortir prochainement, dont The Cassandra Compact, un roman rédigé avec Philip Shelby, qu’on devrait quand même voir dans les librairies anglophones le 15 mai prochain.

Ce roman est une suite à la série connue sous le nom The covert-one, dont fait partie Opération Hadès et qui exploite l’espionnage «biologique».

Le scénario s’articule autour d’un plan pour subtiliser aux autorités russes les échantillons du virus de la variole, une maladie qui a été éradiquée de la planète. La puissance de ce virus est telle qu’elle pourraît être la source d’une épidémie catastrophique.

Ludlum avait commencé sa prolifique carrière avec la publication de L’Héritage Scarlatti, en 1971. Avait suivi peu après la publication du Week-end Osterman, un thriller autant psychologique que d’espionnage.

A un certain moment de sa carrière, le maître de l’espionnage s’était laissé aller à l’humour avec plus ou moins de succès, ce qui avait donné un thriller comique, intitulé Sur la route de Gandolfo. Il y est question de l’enlèvement du pape et de sa substitution. Petit problème : le pape est bien content de ne plus avoir à s’acquitter de sa tâche et son substitut aime bien son nouveau rôle. Alors...






Tous les livres de Robert Ludlum chez Amazon.fr

Pour écrire à Livresse.com : cliquez ici